Agence - Collart Architecture
50545
page,page-id-50545,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.3,select-theme-ver-1.7.1,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
page-agence

AGENCE COLLART

1984, c’est le titre d’un fameux roman de science fiction, où la liberté d’expression n’existe plus. Mais c’est aussi et c’est beaucoup moins connu, la date à laquelle JF Collart est devenu architecte et a décidé d’exprimer une autre démarche architecturale, en lutte contre l’univers totalitaire du « tout béton verre climatisation ».
Pendant ses études à Toulouse, où l’enseignement, chargé d’un discours sur la sémantique, prône une architecture moderniste, voire postmoderniste, JF Collart rencontre lors d’un voyage en Afrique en 1980 une population pauvre et généreuse, abritée dans son habitat en terre crue. C’est la révélation, et le choc de voir les projets modernes détruire le « berceau de l’architecture bio climatique », pour remplacer les cases en terre tempérées par des cubes en béton couverts de tôles ondulées brûlantes.
De retour en France, JF Collart, une fois diplômé architecte, fabrique des briques de terre et construit de ses mains des murs, des voûtes et des coupoles dans le cadre de stages de jeunes en insertion, ou de formations pour étudiants.
Ses premiers projets d’architecte sont des réhabilitations de bâtiments en briques foraines et en adobes (briques de terre crue) où l’architecture locale est restaurée et respectée.
Depuis, la prise en compte de l’environnement nourrit chaque projet, c’est la démarche d’un pionnier qui a fait de la HQE, avant qu’elle n’existe…
L’éthique de l’agence prend consistance avec la maturité des projets :
Respect du lieu, du paysage, des utilisateurs, pour aboutir à des réalisations qui sont loin de « l’agitation architecturale » et des « marchands d’image ».
En équipe avec JF Collart, travaillent de jeunes architectes qui sont là par conviction, la conviction que c’est maintenant qu’il faut agir.